Aujourd’hui, nous vivons à une époque ou la quasi totalité des produits capillaires (et cosmétiques) qu’on nous propose sont d’origine synthétique. On a longtemps attribué cela à l’avancé technologique qui nous permet de créer des produits plus performant que la nature elle-même. Mais nous sortons aussi d’une période de forte consommation, ou les industriels jouaient de tous les stratèges dans le seul et unique but de vendre pour faire du profit, sans réellement se soucier de nos réels besoins et au détriment de notre santé. Ils ont profité d’une époque de désintéressement totale des consommateurs  pour nous refourguer tout simplement de la merde !

Silicone, SLS, SLES et autre font parti des composants que l’on retrouve dans quasiment tout les produits capillaires, mais aussi cosmétique. Pourquoi sont-il utilisé et quels sont leur effets néfastes ? Au delà de nous faire du mal là où ils devraient nous faire du bien, ils nous attaquent encore plus profondément dans notre corps.

Cette article a pour but de vous faire prendre conscience, non seulement que ces produits ne sont pas bon pour nos cheveux, mais qu’ils sont un véritable poison pour notre santé, et je vous conseille vivement de faire le grand ménage dans vos produits (si vous roulez sur l’or), ou (si comme moi vous roulez plutôt sur la paille), de les terminer et de racheter des produits sains.

 total_repair

Les silicones  alias Caches Misère:

 

On nous le promet partout dans les publicités, vous aurez des cheveux lissés jusqu’aux bouts des pointes, même par temps humides, des cheveux doux et brillants. Oui, oui, ce n’est pas de la publicité mensongère, tout cela est possible. Mais ça ne veut pas dire que vos cheveux sont en bonne santé.

 

QUE FAIT LE SILICONE :

Il gaine littéralement le cheveu et le protège donc de tout. Il le protège tellement bien qu’il le protège de lui-même ! Le cheveu est atrophié car il ne peut plus du tout respirer, ni même recevoir le sébum dont il a besoin. Ce qui fait qu’on ne remarque pas, c’est que grâce à sont action gainante, le silicone lise et donne un agréable touché au cheveu (c’est le silicone qu’on trouve doux, pas la véritable texture de nos cheveux). C’est un peut comme si ont on privait de manger et de boire quelqu’un et que pour masquer son mauvais état, on l’habillait bien et on le maquillait comme une voiture volé…

 

CONSTAT :

Après les soins les cheveux sont beaux, passé un certain temps, souvent le lendemain (à croire que ça s’autodétruit au bout de 24 heures pour qu’on achète des fioles et des fioles de silico… heu… De sérum, pardon…), les cheveux ressemblent à de la paille…

Du coup, on pense vraiment que ces produits nous font du bien car dès qu’on les applique, tout devient magique, par contre on ne comprend pas pourquoi nos cheveux ne « guérissent » jamais… Tout simplement parce que le silicone ne soigne pas, il camoufle extraordinairement et à nos dépends : cheveux de plus en plus secs et cassants…

 

COMMENT LES RECONNAITRE DANS LA LISTE DES COMPOSANTS :

Hahahaha, ça serait tellement plus simple s’ils écrivaient « Silicone », et bien nada…, Il y a une liste pas retenable de dérivés utilisés (sauf pour ceux qui ont vraiment rien à faire ou qui on une super mémoire). Pour simplifier au maximum, mieux vaut procéder comme cela ; retenir leur terminologie :

-       -thicone

-       -thiconol

-       -siloxane 

-       -silane. 

Il y a aussi certains silicones que l’on juge moins « méchants », car ils permettent aux cheveux de respirer un petit peut et partent bien à l’eau… Personnellement, je les considère comme ses frères, pas de quartier, j’en veux pas….

-       PEG/PPG-20/15 Dimethicone

-       PEG-12 Dimethicone

-        

Polyéthylène Glycol

Irritants, provoque des déformations du foie et provoque des dommages aux reins.

 

SLS, SLES & Cie

C’est magique, on  a même pas commencé à frotter que ça mousse, ça mousse, ça mousse, on a cette sensation de propre qui nous envahit, cette sensation d’avoir un produit efficace qui nous débarrasse vraiment de toutes les impuretés… Mais attention, hein, ce n’est pas que dans les shampoings, c’est dans tout… C’est pour cela qu’avec certaines marques, on peut se laver les cheveux directement avec l’après shampoing…,

 

QUI SONT-ILS :

-       sodium laureth sulfate (SLES)

-       le sodium lauryl sulfate (SLS)

-       ammonium lauryl sulfate

-       sodium trideceth sulfate

-       sodium myreth sulfate

 

QUE FONT-ILS :

Plus qu’ultra détersif, ils nettoient tellement bien, qu’ils nettoient trop ! En effet, en plus de laisser le cuir chevelu et les cheveux sans aucune protection, ils les agressent, et s’attaquent même aux muqueuses, et provoques des démangeaisons.

Pour contre attaquer, le corps va produire encore plus de sébum pour se protéger, ce qui va provoquer des pellicules, un cuir chevelu gras, des racines grasses. A la longue, le cuir chevelu peut devenir tellement atrophié que les cheveux peuvent « s’étouffer » et mourir, et provoquer leur chute.

Bien sûr, pour que cela n’arrive pas, vous devez compléter vos produits avec les autres de la gamme qui vont chacun régler, ou du moins donner l’impression de régler le problème, vu qu’à la base ce sont les produit eux même qui ont provoqués les désagréments. Ils ont bien calculé leur coup… Comme quoi les industrielles se moquent bien de nous, on est autant important pour eux que des cuvettes de chiottes males récurées, vu qu’à la bases, ces genres de composants sont utilisés comme détergeant ménagers… C’est vrai, pourquoi j’ai pas pensé me laver la tête au Cillit Bang ??

Il faut savoir qu’associé au Nitrate que l’on va soit directement retrouver dans le produit, ou encore mieux, dans l’eau du robinet, (comme quoi on y échappe pas)  ces composants pénètrent dans le corps, et endommagent petit à petit notre cerveaux, nos yeux, notre cœur et notre foie et peuvent provoquer des tumeurs ! Je ne sais pas s’il est ridicule d’ajouter qu’ils sont évidement allergènes…

Le pire aujourd’hui qu’ils sont partout ; ils remplacent le savon, ils sont même dans les dentifrices !

 

Le Parabène

 

On l’utilise  comme conservateur. On le trouve à l’état naturel, mais dans l’industrie cosmétique, on utilise la synthèse. Il faut savoir que c’est un dérivé de pétrole, genre l’Erika il a fait un soin aux poissons et aux pélicans…

A forte dose, il provoque l’infertilité. Plusieurs études dont certaines en cours, démontrent qu’il peut provoquer, si l’on applique localement sur les « glandes mammaires » des produits contenant du Parabène, un cancer du sein… Quand on se lave les cheveux, ça coule aussi par là… Je dit ça, je dis rien… Alors mesdames, regardez la compo de votre crème hydratante. Bien sur, l’Afsap a décrété un taux journalier de tolérance acceptable, mais bon, on se fiche de la gueule de qui là… le taux acceptable pour que les pigeo… Heuu, les consommateurs pardon, n’y voient pas le mal oui…

 

COMMENT RECONNAITRE LE PARABEN DANS LA COMPOSITION :

Comme le silicone, ils y a plusieurs dérivés :

-       esters de méthyle

-       éthyle, propyle

-       butyle

-       benzyle

 

 

Aujourd’hui, après presque 3 ans de crise financière, nous allons retrouver petit à petit notre pouvoir d’achat. S’il y a une leçon à tirer de cette longue période de consommation que nous avions connu auparavant, c’est de ne plus tout acheter, pour finalement acheter n’importe quoi. De plus en plus de gens en prennent conscience. Les Français achètent de plus en plus Bio. Si je vous parle du bio, ce n’est pas par effet de mode, jute pour l’aspect pratique et efficace. Il est agassant d’à chaque fois passer sa vie à regarder les composants des produits ! (et pour ma part des aliments, et de tout le reste car pour moi c’est le même combat). Il faut chercher et trouver des marques et enseignes de confiance car j’ai quand même trouvé des produit bio chez Monoprix avec encore du dérivé de Pétrole… Rechercher des produits certifiés sans silicones, SLS, parabène…, oui oui, ça existe et de plus en plus, et au prix du marché.

Les retombé de cette société de consommation sont là, à force de manger et de se mettre n’importe quoi, en 2010, la durée de vie des américains à baissé de un an… En gros on a régressé au lieu d’évoluer… Car n’oublions pas que les américains restent nos précurseurs, et nous suivons parallèlement avec du retard, le même chemin qu’eux…

 

Bonne lecture d’étiquettes…

 apres_shampooing_e